MOYENS DE PRODUCTION BOIS

 

 

Ces capacités de travail sont données à titre indicatif : elles dépendent évidemment du type de pièce à réaliser, de sa forme, du matériau, etc...

Il est impératif de me soumettre photos ou dessins pour des pièces très spéciales ou hors gabarits.

Je travaille dans le domaine de la pièce unitaire, ou de la petite série : en aucun cas de la grande série (l'industrie est là pour cela).

 

 

dégauchissage du boisI – EBENISTERIE :

 

  • Chantier à bois rangé en intérieur, panneaux de bois séparés entre eux par des liteaux en bois. Bois tenus en stock : sipo (acajou), chêne, merisier, noyer, chataignier, tilleul, sapin, pin, hêtre
  • Humidimètre écran LCD (plage de mesure : 0% - 44%), profondeur 19 mm maximum
  • Tronçonneuse électrique 1500 W pour pré-débit, long.lame 375 mm
  • 2 scies à ruban col de cygne 380 mm, hauteur de coupe maximale 200 mm (1 pour le pré-débit et le débit en lignes droites, l'autre pour la coupe en dépouille, en biais, cerclage, courbe, etc...). Tiers-point taille simple + pince à avoyer pour affûtage manuel des lames en acier non trempé. Brasure à l'argent des lames à longueur finie 

  • 2 servantes 3 positions (rouleau, convoyeur et tréteaux), paires de tréteaux

  • Perceuse à colonne 500 W, 9 vitesses étagées de 280 à 2350 trs/min, mandrin diam. 1 à 16 mm, capacité perçage 1 à 16 mm (acier) / perçage 1 à 50 mm (bois durs avec pré-perçage), déport 115 mm, profondeur de base 50 mm, longueur sous mandrin 1100 mm (passage longues pièces)
  • Outillage électroportatif : scie circulaire H coupe 65 mm, scie sauteuse, scie cloche, perceuse à colonne, perceuse à main, perceuse / visseuse sans fil 24 V, ponceuse orbitale, rabot électrique, meuleuse droite diam. 3 mm (avec flexible), diam. 6 et 8 mm. Certains outils (ponceuse notamment) raccordés en direct à un aspirateur de chantier pour captation des poussières

  • Mèches plates, mèches hélicoïdales, mèches "Forstner", fraises, mèches à chambrer, mèches à lamer

  • Rallonges de mèches pour tous types de mèches. Rallonges L = 200 mm et L = 300 mm
  • Scie cloches trépan diam. 22 / 35 / 44 / 60 / 67 / 73 / 80 mm (forêt pilote diam. 6 mm, prof. cloche 35 mm)

  • Combiné 6 opérations C 260 SI : Larg dégau 250 mm / H rabo mini 5 / maxi 230 mm,

  • Mortaisage diam. 6 à 16 mm, larg 160 x prof 140 x hauteur 100 mm,

  • Scie circulaire diam. 250, guide angulaire pour délignage en sifflet, guide de coupe angulaire monté en rainure

  • Toupie arbre à lumière diam. 30 mm, diam maxi outil 180 mm, possibilité tennonnage

  • Outillage pour toupie pour rainurage, tennonages longs (63 mm max.), profilages (porte-outil à plaquettes), bouvetage droit et à 45°, angles variables (porte-outil orientable 0 à 90°), profils / contreprofils, etc...

  • Chariot à placage monté par mes soins dans l'axe de la scie circulaire pour réalisation de frisage (axé marqueterie)

  • Défonceuse pince diam. 6 et diam. 8 mm, avec guide parallèle et fraises de défonceuses traditionnelles + certains profils moulurés spéciaux

  • Lamelleuse 910 W, angle réglable 0° - 135°, profondeur réglable 0 – 30 mm, pour lamellos n° 0 – 10 – 20

  • Agrafeuse / cloueuse électrique pour pointes longueur 32 x diam. 1,2 mm (fabrication caisses d'envoi)

  • Agrafeuse tapissier (pour fixer les placages avant collage par exemple)

  • Etabli d'ébéniste avec presse à l'allemande à vis et étau à serrage /  desserage rapide (mors fonte parrallèles), valets d'établi

  • Outillage manuel traditionnel : ciseaux et bédanes en nombreuses dimensions, varlopes, wastringues, plane de charron, maillet bois, râpes et rifloirs ("industriels" et "piqués mains", piqures n° 3 à 13 incluses), limes (bâtarde, mi-douce, douce), papier abrasif (silex, oxyde d'alumine, carbure de silicium), rabots à main, racloirs, compas à verge, trusquin, compas pointe sèche, compas d'épaisseur, équerre à centrer, craies grasses, craies sèches (ajustages précis)

  • Ponceuse à bande et à disque lapidaire (grains 40 / 80 / 120 / 150 / 180 / 240)

  • Serre-joint petites, moyennes, grandes saillies : tous confondus mécanisme à pompe.
  • Serre-joint "dormant", longueurs réalisées selon les besoins (maximum 2,90 ml en disponibilité à ce jour)
  • Serre-joint "propre à rien" réalisés dans des ressorts de tapissier, serre-joint à plaquer les chants (capacité 60 mm), pinces à ressort
  • Presse à vis (chassis) : 4 modules à 4 vis unitaire (filetage carré). Dimensions maximales de passage intérieur d'un module : H 320 x l 840 mm
  • Presse à cadre à sangle et poignée de serrage : tous types de cadres à montage collé, avec ou sans clefs à queue d'aronde
  • Affûtage des outils coupants sur meule à eau et sur touret dédié de polissage avec meules en feutre et pâte à polir
  • Colle blanche (intérieure et extérieure) / colle d'os / colle de nerf / colle de poisson / colle de peau de lapin / colle à l'amidon / colle néoprène / colle ms polymère / colle à carrelage
  • Compas pointes sèches, compas à mine, compas à verges, compas d'épaisseur (3 modèles différents), compas maître de danse
  • Pied à coulisse, jauge de profondeur, pied à coulisse à becs profonds, équerre à centrer
  • Crayon télévision bicolore bleu / rouge pour traçage débit et matérialisation des usinages

 

 

 

découpe ?  la scie ?  marqueterII – MARQUETERIE :

 

  • Chantier de placages stocké en intérieur, épaisseurs 6/10ème, 9/10ème, 12/10ème, 20/10ème etc...
  • Stratifiés au choix sur nuancier, rien en stock, uniquement sur demande spéciale
  • Chariot à placage monté par mes soins dans l'axe de la scie circulaire pour réalisation de frisage
  • Scie à dos, ciseau et règles
  • Boite à recaler
  • Chariots spécifiques pour frisages en cubes, marqueterie à la reine, losanges, damiers / échiquiers
  • Bande et papier gommé pour liaison des placages ainsi ajustés, brosses
  • Colle chaude, colle d'os, colle de poisson, colle de nerf
  • 1 scie à chantourner mécanique col de cygne long 590 mm, amplitude lame 50 mm.
  • Divers paquets de placage bois, métal, matériaux divers (écaille, fausse-écaille, matières plastiques, nacre, paille, etc...)
  • Coton, mèche, tampon, gomme laques, cires
  • Station de vernissage type BASSE PRESSION (HVLP), vernis PU phase aqueuse / cellulosique / acrylique
  • Sable de fontainebleau, ponce soie, brucelles
  • réchaud électrique

 

 

Branche sur blotIII – SCULPTURE SUR BOIS :

 

 

  • Gouges creuses à ailes, creuses, demi-rondes, coudées, contre-coudées (toutes séries confondues)
  • Fermoirs, nérons, burins
  • Ciseaux, bédanes
  • Etau orientable monté sur rotule
  • Etau type serre-joint (pour colonnes, pièces rondes) : dimensions maximales de passage = diam. 380 x L 1070 mm
  • Maillet en bois, massette fonte 600 grs
  • Etabli d'ébéniste avec presse à l'allemande à vis et étau à serrage / desserage rapide (mors fonte parrallèles), valets d'établi
  • Vis anglaise à bras articulé L 230 mm (partie filetée bois = 70 mm)
  • Affutage des outils coupant par polissage (oxyde de chrome) sur touret dédié
  • Graveur manuel pointe, 6000 trs/min
  • Pyrograveur manuel type stylet, 230 V / 30 W, 10 pointes et 9 poinçons laiton, 1 outil de découpe à chaud

 

 

Moulage élastomère silicone et tirage en cireIV - MODELAGE ET MOULAGE :

 

  • Sellette de modelage à plateau tournant
  • Plateau tournant indépendant
  • Mirettes, ébauchoirs, scie, rouleau, pointes sèches, rifloirs divers et variés, couteau de mouleur, compas aluminium
  • Agents de démoulage (lubricérafine, graphite, talc, alcool polyvinylique, savon noir, vaseline, etc...)
  • Argile de modelage, terre grise de modelage régénérable, plastiline (toutes duretés confondues), plaxtin, clinquant aluminium
  • Elastomères de silicone type RTV (à couler et pétrissables), HR, HT
  • Doseurs, bols à mouler, cuvettes, seringue
  • Balance électronique de pesée avec / sans tare
  • Plâtre de moulage, plâtre polyester
  • Résines polyester et polyuréthane
  • Cire de contact, cire à couler, cires en feuilles
  • Bain-marie (plusieurs récipients propre à chaque produit), thermomètres (dédiés à chaque préparation)
  • Cire à sculpter, cire à modeler

 

 

tournage sur bois entre-pointe manuellementV - TOURNAGE SUR BOIS :

 

  • 1 tour de repousseur en fonte à 4 paliers : Diam. Maxi admissible : 395mm, entre-pointe : 670 mm

 

  • 1 tour parallèle en fonte à 4 paliers : Diam. Maxi admissible : 310 mm, entre-pointe : 1100 mm. Mandrins à 4 mors indépendants pour pièces rectangulaires et difformes.
    Travail à la lunette (diam. maxi 220 x larg. rainure 30 mm)
    Mandrins 3 mors (femelles et mâles).
    Mandin de perçage montable côté nez de tour pour travaux sur très petites pièces.
     
    Nez de tour fileté extérieur (pour les mandrins bois et métalliques) et intérieurement (pour les cochonnets)

          Capacités maximales : diam. 200 x L 1100 mm (passage support ou chariot)

- Plateau diviseur commun aux deux Tours

 

  • Outillage de tournage manuel :

 

  • gouges à dégrossir l 28 mm, profiler et creuser l 3, 6, 9 et 15 mm, gouge à anneau
  • bédanes l 3, 5 et 10 mm, tronquoir l 5 mm
  • ciseaux à racler droit, arrondis
  • outils à gauche, à droite
  • fermoir, plane ovale l 13 mm
  • tranchoir, outils forgés main pour formes diverses (crochets par exemple)
  • Peignes de filetage (plusieurs pas disponibles) : 500 / 400 / 350, etc...
  • Jeux de tarauds et filières à bois : diam. ext. 13 / 19 / 25 / 32 / 38 mm (pas du gaz anglais)
  • Mandrins bois tous diamètres, mandrins américains mors mâles et femelles
  • Cochonnets pas métriques (M3 à M12), cochonnets pas du luminaire (Pas de Paris, bec fer, bec cuivre, 13 x 100, 10 x 100)
  • Cochonnets "queue de cochon" pour le bois (diam. 6, 8 et 10 mm)
  • Compas pointes sèches, compas à mine, compas à verges, compas d'épaisseur (3 modèles différents), compas maître de danse
  • Pied à coulisse, jauge de profondeur, pied à coulisse à becs profonds, équerre à centrer

 

  • Affûtage manuel :

1 touret d'affûtage 2 meules diam. 150 mm / U : 1 meule corindon grain 36 + 1 meule carbure de silicium. 350 W - 3000 trs / min

1 touret d'affûtage meule à eau diam. 200 x ep. 40 mm, 250 W, 134 trs / min + 1 meule corindon grain 80

Touret de polissage dédié à la sculpture propre à l'affûtage des outils de tournage (oxyde de chrome)

Affiloir à axe carbure 10° et 5° pour relever le fil des outils à racler

 

 

Ponçage boisVI - FINITIONS DE SURFACE :

 

  • Papier à poncer en feuiles + abrasifs en poudre pour encollage de cales spécifiques
  • Ponceuse orbitale diam. 125 mm - 8 trous, GR 50 / 80 / 120 / 180 / 220
  • Ponceuse orbitale diam. 180 mm, GR 320 / 400 / 600 / 800 / 1000 / 2000 / 4000
  • Disque de ponçage monté sur tige, pour ponçage au tour en sens inverse de la rotation du tour, diam. 15 / 20 / 25 / 30 / 40 / 50 mm, tous grains applicables sur attache velcro
  • Pistolet de sablage + oxyde d'alumine GR 80, monté sur ligne pneumatique, alimentée par compresseur 1.2 cv / cuve 20 litres / Filtre à huile
  • Mèche coton
  • Tampons coton
  • Tampons scotch-britt, laine d'acier (n° 0 et n° 000), poudre de ponce, tripoli de Venise
  • Décapant / dissolvant universel, essence à la térébenthine
  • Bouche-pore en pâte (nitrocellulosique / polyuréthane phase aqueuse / à la térébenthine) / Pâte à bois incolore en poudre phase aqueuse (mise à la teinte après coup) / colle cyanoacrylate pour bouche-porage du bois en tournage / Liants acryliques et vinyliques
  • Teintures à l'eau miscibles entre elles (environ 25 teintes différentes en stock préparées + 5 teintes "folles" aux couleurs vives et tranchantes). Teintes à l'alcool et à l'huile. Teintes issues du commerce, mais également teintes fabriquées à la demande spécialement par mes soins (chicorée, rocou, cochenille, cachou, quercitron, etc...). Sur demande, teintes nitrocellulosiques.
  • Décoloration à l'eau oxygénée
  • Lessivage à la lessive St-Marc pré-dosée, suivi de rinçage à l'eau et séchage
  • Finition cérusée sans plomb
  • Toile de lin (remplissage pore) + toile à vernir (tampon)
  • Brosses en tampico, en soie naturelle, mixte.
  • Pistolet HVLP à manomètre dédié, monté sur ligne pneumatique, alimentée par compresseur 1.2 cv / cuve 20 litres / Filtre à huile
  • Polisheuse électrique 220 V monophasé avec bonnets "peau de mouton"
  • Pâtes à polir les vernis en gel, fluide et pain
  • Finitions traditionnelles cirées (rempli ciré / ciré rempli / ciré au liège) ou vernis tampon (rempli ou creux dans les 2 cas). Mattines (gomme laque + cire)
  • Finitions huilées : huile de Bois de Chine, huile de lin
  • Céruse (phase solvant et phase aqueuse), céruse teintée au choix, cire graphitée noire et bleu acier
  • Finitions au pistolet à l'aide de vernis dits "modernes" (PU phase aqueuse / nitrocellulosique / acrylique / polyuréthane avec rendu au choix mat / satin / brillant / poli lustré)
  • Raccords de restauration au tampon (gomme laque et / ou copal) et également au nitrocellulosique en bombe (mat / satiné / brillant / poli lustré)
  • Finitions peintes oléoglycérophtalique, acrylique, polyuréthane et nitrocellulosique
  • Finitions vernies au pinceau, à la main : vernis flatting polissable en multicouches, monocomposant phase aqueuse résine polyuréthane (bois blancs), vernis aux huiles siccativées
  • Pinceaux pouces et à réchampirs (15 mm), brosses plates (20, 50 et 60 mm), spalters (80 et 150 mm), rouleaux laqueurs (manchons velours et mousse L 110 et 180 mm), pinceaux de raccords petites dimensions
  • Une gamme de pinceaux / rouleaux dédiée aux acryliques, une deuxième gamme pinceaux / rouleaux dédiée aux phases solvantées (huile, white spirit)
  • Camions de différentes quantités : rectangulaire plat 1 L, rectangulaire haut 8 L.
  • Grille de peintre (une dédié aux acryliques, l'autre dédiée aux phases solvantées)
  • Installation dédiée à la suspension des pinceaux et rouleaux dans leurs diluants respectifs, le temps du travail de vernissage, avant le nettoyage final, avec bacs de rétention dédiés fabriqués par mes soins en tôle de zinc

(Nb : pour les peintures, soumission d'un nuancier, et facturation, à acceptation du devis, d'un minimum de 1 Litre de peinture teintée "machine")

 

 

Dorure à la feuilleVII - DORURE A LA FEUILLE :

 

Outillage commun pour dorure à la détrempe (matériau poreux) ou à la mixtion (supports métalliques) :

  • Colle de peau de lapin
  • Blanc de meudon
  • Préparation de l'encollage, de l'apprêtage et du gros blanc (plus spécifique restauration)
  • Assiette : plusieurs couleurs au choix à définir
  • Réchaud bain-marie / Agitateur magnétique chauffant capacité 3 L avec turbulents associés et sonde de retour de température
  • Bécher 1 L propre à chacune des préparations
  • Mixtion à l'huile
  • Coussin et son couteau
  • Palette, mouilleux, appuyeux, chien à brillanter
  • Spatules diverses pour la pose du gros blanc
  • Fers de reparure : plusieurs profils pour préciser les enduits au blanc
  • Rifloirs, pierre ponce et papiers abrasifs grain 120 pour dresser les blancs
  • Papier abrasifs à l'eau pour adoucir les blancs (GR 240 / 320  et 400), presle
  • Brunissoirs : plusieurs formes selon profils à brunir
  • Carnets de feuilles : or, argent, laiton, cuivre, aluminium (plusieurs nuances à définir)
  • Serre-joint "propre à rien" réalisés dans des ressorts de tapissier / cales en feutrine compressée
  • Papier de soie dans le cadre de fabrication des pâtes "pâtes carton-pierre" ou "pâtes anglaises" servant aux opérations de prise d'empreinte par moulage, et également pour les tirages